Tous des croyants

TOUS DES CROYANTS Si je ne crois en rien c’est que ma croyance se limite à moi même. A religieux ou religieux, sans ignorance nous sommes des véritables croyants. Agnostique, cherches au dedans de toi même le secret de ton divin dehors disait Garat. Car la véritable connaissance des choses commence par la connaissance de soi même. Il y’a ceux qui croient en un Seul Dieu, créateur de l’univers et de tous les êtres Il y’a ceux que les yeux ne contemplent que la beauté de la nature façonnée d’une main invisible qui soulève tant d’étonnement encore. Il y’a ceux qui parcourent les terres de Médine et de Jérusalem sur les traces des prophètes et hommes pieux qui ont marqués leur foi. Il y’a les sages et les érudits qui défilent sur le chemin de l’Égypte et d’Athènes pour assouvir leur désir de la connaissance ! Des loges maçonniques à la gnose, des monastères aux religions monothéistes, nous ne cherchons que la lumière car nul être ne veut demeurer dans les ténèbres. Ce qui est lumière chez les uns est ténèbres chez les autres, Et la seule vérité en qui l’on croit est la véritable illusion que l’autre combat. Nous...

Lire la suite

Une lettre d’adieu ne fait jamais de mal

Si pour un instant Dieu oubliait que je suis une marionnette de chiffon et m’offrait un morceau de vie, je profiterais de ce temps du mieux que je peux. Sans doute, je ne dirais pas tout ce que je pense, mais je penserais tout ce que je dirais. Je donnerais un prix aux choses, non pour ce qu’elles valent, mais pour ce qu’elles représentent. Je dormirais peu, je rêverais plus, sachant qu’en fermant les yeux, à chaque minute nous perdons 60 secondes de lumière. Je marcherais quand les autres s’arrêtent, je me réveillerais quand les autres dorment. Si Dieu me faisait cadeau d’un morceau de vie, je m’habillerais simplement, je me coucherais à plat ventre au soleil, laissant à découvert pas seulement mon corps, mais aussi mon âme. Aux hommes, je montrerais à quel point ils se trompent, quand ils pensent qu’ils cessent d’être amoureux parce qu’ils vieillissent, sans savoir qu’ils vieillissent quand ils cessent d’être amoureux ! A l’enfant je donnerais des ailes mais je le laisserais apprendre à voler tout seul. Au vieillard je dirais que la mort ne vient pas avec la vieillesse mais seulement avec l’oubli. J’ai appris tant de choses de vous les hommes… J’ai...

Lire la suite

Le visage de l’homme en esclavage

L’esclavage a été aboli depuis longtemps. Pourtant il existe encore aujourd’hui, au 21ème siècle dans le monde entier. Chaque jour, des dizaines de millions de personnes vivent dans le désespoir et la servitude. Ces esclaves modernes sont sans défense. Ils vivent dans la misère et l’espérance d’une vie meilleure. L’homme ne pourra pas évoluer dans un contexte où il ne trouve pas le courage de ses pensées, où il ne sait que s’apitoyer sur son sort, où il ne sait que blâmer l’autre pour ne pas affronter ses propres vérités. Tant que l’homme ne se regardera pas dans une glace pour voir son propre visage et faire le bilan de sa vie réelle, pour prendre son destin en main devant l’adversité, l’homme sera toujours l’esclave de lui-même. L’esclavage n’a pas de couleur, n’a pas de religion, n’a pas frontière mais il n’a jamais été aussi important. Dieu à crée l’homme dans son infinie bonté et l’homme a ensuite tué toute l’humanité. Mais l’homme oublie que celui qui crée les larmes de son prochain devient l’esclave de ses propres larmes. Celui qui cautionne toute forme de dictature physique ou morale devient l’esclave de sa propre dictature. Celui qui ferme les yeux...

Lire la suite

Guerre et Machiavélisme

L’homme en arrive à sa propre autodestruction, tout ça pour la source d’un pouvoir éphémère. « Quand je parle de guerre, je parle d’une guerre d’intérêts, d’argent, de ressources, pas de religions. Toutes les religions veulent la paix, ce sont les autres qui veulent la guerre. » – Pape François Partout il y a la guerre, et aujourd’hui il y a la haine. Et qu’est-ce qui reste ? Des ruines, des milliers d’enfants sans éducation, tant d’innocents morts, tant de souffrances créées par l’homme pour assouvir la domination des peuples. La plupart des gens à qui je parle, et pas uniquement dans des dîners, n’ont jamais été aussi préoccupés par l’état du monde. On assiste à des génocides et des massacres de civils notamment dans des pays tels que l’Afghanistan, le Congo RDC, RCA, Mali, l’Irak, le Nigeria, le Pakistan, le Sud Soudan et la Syrie la Birmanie l’Israël/Gaza, le Yémen, la Somalie…. La liste est tellement longue que l’on finit par se demander où sont les pays en Paix !!! Question : pourquoi ces guerres ? Pour des raisons économiques ? Des raisons d’intérêts ?  Je pense que le mal est bien plus machiavélique. Pourquoi diviser les hommes sur la base de...

Lire la suite

L’HOMME SOUFFRIRA DE SA PROPRE MAIN

« La souffrance, elle ne fera pas de distinction entre les classes sociales » La souffrance pose beaucoup d’interrogations chez l’enfant de Dieu. Est-ce normal qu’un enfant de Dieu qui s’applique à être agréable à Dieu passe par des moments douloureux ? J’aimerai commencer par un mot de consolation pour ceux qui souffrent. Quand le peuple de Dieu entrera dans le ciel de gloire pour l’éternité, une des premières choses qu’il fera sera s’essuyer toutes les larmes de nos yeux. Tu souffres, tu es découragé, personne ne porte attention à ta souffrance, tu te sens rejeté, tu ne comprends pas. C’est sur toi que Dieu lui-même pose son regard. Comment un Dieu de compassion en te regardant attentivement. Espère en lui, contre toute espérance. Et bientôt, tu te réjouiras des grâces de Dieu et des leçons apprises dans tes souffrances. L’homme sage dirai : Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ! L’homme sage a appris à voir plus loin que la souffrance… il voit le fruit de ses souffrances. Lorsque l’orage de la souffrance nous a traversés et qu’il a brisé nos armures, une paix s’installe. Une paix qui émerge des profondeurs de l’être. C’est le moment où il n’y...

Lire la suite

Emir des Croyants, le sage parmi les sages.

Aujourd’hui le mécréant qui se prétend être l’émir des musulmans mais qui blasphème tous les principes de l’islam ne mérite même pas le titre d’être un homme. Nous devons nous rappeler que la religion musulmane ne nous ordonne pas de tuer de façon indiscriminée et que ceux qui ont enseigné le contraire l’ont fait en interprétant la sainte écriture d’une manière perverse. Le monde musulman a besoin d’avoir un homme, un Émir de paix d’amour, un guide pour rassembler et fédérer les musulmans du monde entier en apaisant leurs cœurs devant l’adversité. On divise les musulmans du monde au lieu de les réunir dans une seule parole, la parole de la sagesse, celle qui rassemble et qui apaise. Un homme sage est celui qui peut mener les travaux sur le laborieux chemin de la paix, avec fermeté. Il est la source de la science et de la sagesse. Il se méfie des apparences capricieuses du monde d’ici-bas. Il aime la solitude. Il réfléchit beaucoup. Il mène, tout comme nous, une vie très simple. Il pleure beaucoup. Si nous lui demandons quelque chose, il l’accepte. Si nous lui faisons une invitation, il l’accepte. Il se rapproche de nous. Mais, en sa...

Lire la suite

Le miroir de la vie

Devenir sage signifie pouvoir reconnaître toujours plus ses erreurs, en pliant cet instrument par lequel nous percevons et nous jugeons. La circonspection dans les jugements est, de nos jours, ce qui est le plus recommandable à chacun. Gagnerait-on, de tous les écrits philosophiques, à peine une seule vérité indiscutable, que la récolte serait encore bien abondante. Il faut se rappeler toujours que le fait de comprendre une philosophie n’est point une raison suffisante pour la tenir vraie. Il m’est avis que le plaisir d’avoir compris un système fort abstrait et obscur conduit la plupart à croire qu’il est déjà démontré. Le prédateur le plus redoutable de la Terre, c’est vous ! C’est moi ! C’est l’être humain ! L’Homme d’aujourd’hui n’est peut-être pas plus méchant que l’Homme de l’Antiquité ou que le primitif, mais il dispose de moyens bien plus nombreux et efficaces pour exprimer ses mauvaises pulsions. En effet, si sa conscience s’est élargie et différenciée, il semblerait que c’est en défaveur de sa moralité demeurée stationnaire et arriérée. Et cet individu isolé peut être n’importe lequel d’entre nous pour peu que nous n’attendions plus qu’un autre accomplisse ce que nous ne voulons pas faire. Si la conscience ne...

Lire la suite