Chacun comprend que la sagesse est un état avancé de l’être humain

Chacun comprend que la sagesse est un état avancé de l’être humain. Mais qu’est-ce que réellement la sagesse ? Comment peut-on la définir ?

Avoir la sagesse, c’est avoir la connaissance essentielle sur l’homme. Avoir la sagesse, c’est aussi mettre en pratique cette connaissance et la transmettre pour le progrès de tous.

L’homme doit évoluer et progresser pour acquérir cette sagesse et se rapprocher des autres.

L’homme sage est proche des autres. Il vit pleinement la vie, il est puissant, il est plein d’amour. Ainsi, l’homme doit chercher à devenir un sage pour pouvoir se rapprocher des autres.

Pour acquérir la sagesse, l’homme doit :

apprendre la connaissance essentielle,

utiliser cette connaissance pour le bien des autres et de lui-même,

transmettre la connaissance aux autres.

La connaissance est une condition de la sagesse

La vie et l’homme. C’est la connaissance qui élève et libère l’homme.

Utiliser la connaissance pour le bien est une autre condition de la
Sagesse.

Utiliser la connaissance pour le bien et le progrès est un signe de sagesse. Celui qui se sert de la connaissance pour nuire à lui-même ou à autrui n’est évidemment pas un sage. La connaissance est destinée à aider les hommes et doit donc être utilisée dans ce sens.
L’apprentissage de la connaissance et sa mise en pratique rendent l’homme pur et propre dans le cœur. Elle lui dicte les bons comportements à avoir dans la vie envers les autres. La connaissance essentielle conduit l’homme à maîtriser ses pensées, comprendre ses émotions et améliorer ses comportements.
La connaissance conduit aussi l’homme à participer à la vie de la communauté, comprendre et aider ses semblables. Elle l’incite à tout faire pour faciliter la vie de chacun, tout en amenant chacun à devenir libre et autonome. La mise en pratique de la connaissance amène des comportements de solidarité et de fraternité.

Transmettre la connaissance est aussi une condition de la sagesse

Le savoir ne doit pas être caché. Il est destiné à tous les hommes. Il faut donc le diffuser en le rendant accessible. Il faut dispenser à chacun l’enseignement qu’il est capable de comprendre et d’assimiler. Chacun doit pouvoir bénéficier de la connaissance utile à sa vie et à son salut.
L’homme a le devoir de transmettre sa connaissance à ses semblables et aux générations futures. Cette transmission fait grandir celui qui reçoit la connaissance et celui qui la donne. En effet, les hommes sont en interaction. Et c’est par l’entraide qu’ils progressent plus vite.

Devenez un sage par la connaissance

Apprenez la connaissance essentielle. Cherchez à comprendre la vie. Découvrez, analysez et comprenez les choses de la vie. Car découvrir de nouvelles données et les expérimenter est ce qui instruit et fait progresser.
Cherchez à développer des attitudes positives et à accomplir vos capacités. C’est la condition pour améliorer et achever votre personnalité.
Et partagez votre connaissance et votre compréhension avec vos semblables. Aidez-les à comprendre et à évoluer comme vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 hours ago

Jean Marc Henry

Le temps est grave,

Tout autour je vois mon peuple qui bave.
Cette bave provoquée par la mauvaise gouvernance bat son plein.

Le peuple lutte pour la liberté mais jusqu'à là rien n'a changé.
La prépondérance du peuple que se réclame cette démocratie. N'est qu'un slogan pour amuser la galerie.

La volonté de bâtir la nation n'a point ça place dans le coeur des élus, sauf des grandes idées conçues pour le mieux piller.

Sans masque et vergogne, la démocratie est devenue le pourvoir de la minorité géré par un système organisé pour dominer le peuple qui aspire à la véritable liberté.

Après l'accession au pouvoir Ils procèdent à la main mise sur les autres pouvoirs et se partagent la direction des institutions.

Mais comment la Démocratie se déguise en oligarchie.

L'aristocratie ou l'autocratie ?

A quoi sert de bâillonner le peuple et lui infligeant des soumissions ?

N'est il pas celui là qui vous a donné le pouvoir. Et pourquoi est il le premier à subir vos déboires. La presse ne fait pas son jobe librement, la police quant à elle réprime le peuple cruellement et l'on ne sait où manifester librement les droits et libertés qui accompagnent la fameuse démocratie.

Le peuple souffre amèrement mais les gouvernants assistent à ces trains trains de la vie qui nous paralyse aujourd'hui.

Nous sommes las d'écouter vos beaux discours.

Nous avons bien besoin de changer le cours de notre histoire.
...

View on Facebook

12 hours ago

Jean Marc Henry

Le temps est grave,

Tout autour je vois mon peuple qui bave.
Cette bave provoquée par la mauvaise gouvernance bat son plein depuis le soleil des indépendances .
Le système du parti unique que pratiquait l'Afrique a fait place à la multiplicité des partis emmenés par le vent de la Démocratie qui à coup sûr ressemble à la monarchie.
Le peuple lutte pour la liberté mais jusqu'à là rien n'a changé.
La prépondérance du peuple que se réclame cette démocratie N'est qu'un slogan pour amuser la galerie.
L'Afrique d'aujourd'hui indépendante. N'est pas différente de celle d'hier sous le joug de la dépendance.
La volonté de bâtir la nation n'a point ça place dans le coeur des élus, sauf des grandes idées conçues pour le mieux piller.
Sans masque et vergogne, la démocratie est devenue le pourvoir de la minorité géré par un système organisé pour dominer le peuple qui aspire à la véritable liberté.

Après l'accession au pouvoir Ils procèdent à la main mise sur les autres pouvoirs et se partagent la direction des institutions.

Des crimes et assassinat politique prime dans les états dits démocratiques Des opposants arrêtés et torturés.

Mais comment la Démocratie se déguise en oligarchie.

L'aristocratie ou l'autocratie ?

Faites la par de choses hommes du pouvoir et tout rentrera dans l'ordre il faut croire .

A quoi sert de bâillonner le peuple et lui infligeant des menaces cruelles ?

N'est il pas celui là qui vous a donné le pouvoir. Et pourquoi est il le premier à subir vos déboires. La presse ne fait pas son jobe librement, la police quant à elle réprime les
étudiants cruellement et l'on ne sait où manifester librement les droits et libertés qui accompagnent la fameuse démocratie.
Le peuple souffre amèrement mais les gouvernants assistent à ces trains trains de la vie qui nous paralyse aujourd'hui .
Nous sommes las d'écouter vos beaux discours.

Nous avons bien besoin de changer le cours de notre histoire.
...

View on Facebook
=