Le grand amour et les grandes réussites impliquent de grands risques.

Le grand amour et les grandes réussites impliquent de grands risques:

Chaque grande occasion de la vie est risquée. Si ce n’était pas le cas, tout le monde réussirait, ce qui rendrait ordinaires les gens extraordinaires.

Démarquez-vous des autres en étant celui qui peut non seulement prendre des risques, mais qui de plus a du plaisir à le faire.
Lorsque vous perdez, ne perdez pas la leçon.
Si vous oubliez ce que vous avez appris à ne pas faire, vous êtes condamnés à répéter vos erreurs.

Plus important encore, ne craignez pas l’échec. Car l’échec est le précurseur de la réussite. Rien de grand ne peut être accompli sans échecs.

Suivez les trois R :
Respect de soi
Respect des autres
Responsabilité de tous vos actes

Rappelez-vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance.
Ce que vous désirez ne sera pas nécessairement bon pour vous.

Si quelque chose semble ne jamais fonctionner, comme si le destin intervenait, pensez à lâcher prise ou revenez-y plus tard. L’univers agit de façon mystérieuse et est digne de confiance.
Apprenez les règles pour savoir comment les transgresser correctement.
Les règles sont faites pour être transgressées.

La plupart d’entre elles ont été mises en place par de veilles organisations corrompues qui ne cherchaient qu’à asservir et maintenir leur propre pouvoir.

Assurez-vous de transgresser les règles correctement afin d’éviter de ne pas en être pénalisé.

Ne laissez pas une petite dispute briser une grande amitié.
L’amitié est bien plus importante qu’une querelle mineure, mais très peu de gens mettent cette règle en pratique.
Lorsque vous réalisez que vous avez commis une erreur, prenez immédiatement des mesures pour la corriger.
Et ne laissez pas votre fierté faire obstacle à ces mesures.

Demandez pardon en acceptant votre responsabilité. Cela en dira long sur ce que vous êtes vraiment.

Ce n’est pas le nombre de nos échecs qui déterminent notre réussite finale, mais notre capacité à en extraire de sagesse.
Passez un peu de temps seul chaque jour.
Peu importe ce que vous faites, passez au moins 30 minutes de votre journée seul dans un endroit calme.

Cela vous donnera au moins une demi-heure pour observer ce qui se passe dans votre vie, de prendre conscience de qui vous êtes et de comprendre ce que vous voulez.
Ouvrez vos bras au changement, mais ne laissez pas s’envoler vos valeurs.

Le monde est en constante évolution. Si vous n’êtes pas ouvert au changement, alors vous serez malheureux. La vie vous forcera à changer, mais cela ne veut pas dire que vos valeurs doivent changer elles aussi.

Accueillez les nouveaux lieux, les nouveaux visages et les nouveaux amours, mais ne changez jamais vos principes, sauf si vous avez de bonnes raisons de penser que vous aviez tort d’y croire.
Rappelez-vous que le silence est parfois la meilleure réponse.

Le silence conduit à la contemplation détendue au cours de laquelle les émotions ont moins d’influence et où la logique peut prendre le relais.

Par exemple, si vous vous disputez avec un ami, garder le silence au lieu de riposter immédiatement en vous emportant est plus efficace et mettra fin à la dispute beaucoup plus rapidement.
Vivez votre vie avec honneur.
De cette manière, lorsque vous vieillirez et regarderez en arrière, vous serez en mesure d’en profiter une seconde fois.

Vous allez devoir vivre avec vos actions pour le reste de votre vie, alors pour vous épargner le regret et l’angoisse, vivez votre vie avec honneur à partir de maintenant.
Une atmosphère d’amour dans votre maison est le fondement de votre vie.

C’est la règle où vous avez le moins de contrôle. Si vous respectez (aimez) votre famille, ils vous respecteront et vous aimeront en retour.

Faites entrer l’amour dans votre maison. Faites briller les murs avec de la tendresse.

Cela établira une base solide dans la vie de vos enfants.
Lorsque vous êtes en désaccord avec vos proches, concentrez-vous uniquement sur le présent. Ne réveillez pas le passé.

Le passé est constant et immuable. Réveiller celui-ci ne peut qu’apporter plus de douleur à la situation.

Ceci est particulièrement vrai avec nos proches parce que les relations avec ceux-ci remontent loin dans le temps et sont donc chargées d’émotion. Pardonnez les gestes passés et concentrerez-vous sur le présent.
Partagez vos connaissances.
On apprend tellement dans une vie.

Partager vos connaissances avec les gens que vous rencontrez, cela ne peut que les aider.

Plus important encore, partager vos échecs et vos expériences pour que les autres ne reproduisent pas les mêmes erreurs.

Soyez doux avec la terre.

La terre est l’endroit où nous vivons. Donc, cela devrait être évident. Blesser la terre c’est se blesser soi-même et mettre en péril l’avenir de nos enfants et de nos proches.
Une fois par an aussi souvent que possible, allez quelque part où vous n’êtes jamais allé auparavant.
Découvrez de nouveaux lieux et de nouvelles choses.

Vous pourriez vous retrouver avec quelqu’un quelque part qui vous rend plus heureux.

La terre est si vaste avec des endroits uniques et magnifiques, pourquoi ne pas aller explorer un peu ?
Rappelez-vous que la meilleure des relations est celle dans laquelle votre amour pour l’autre dépasse vos propres besoins.
L’inverse peut être un indice que votre relation doit se terminer.

Si vous avez besoin de quelqu’un plus que vous ne l’aimez, c’est un signe de dépendance, pas d’affection. Trouvez quelqu’un avec qui l’amour est la force dominante et la relation est plus épanouissante.
Jugez vos réussites d’après ce que vous avez eu à renoncer pour y arriver.
Décidez ce que vous voulez. Concevez votre vie idéale et foncez.

Ne laissez aucune partie de ce rêve s’échapper, ainsi, vous ne vivrez jamais dans le regret. Tout est bon, car tout est utile dans la mesure où vous savez saisir les occasions d’apprentissage qui se présentent à vous.

Si vous percevez les expériences difficiles comme de mauvais présages, elles auront un impact négatif. Si vous les voyez comme des occasions de croître, vous saurez les transcender.

Jean Marc Henry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 days ago

Jean Marc Henry

Je veux déclarer à tout ce petit monde qui m’entoure, la vie serait d’un sombre. Sans vous autour.

Je pourrais développer une liste de petites (et grandes) choses que l’on ne dit pas assez, que l’on garde pour soi plutôt que de les exprimer ou que l’on ignore tout simplement, pris dans le quotidien. Je préfère me concentrer sur une seule chose que l’on ne dit pas assez : « je t’aime » !

Nous pouvons dire « je t’aime ».

Dire « je t’aime », c’est changer les personnes à qui nous le disons, et donc changer le cours de l’histoire, changer le monde, améliorer le monde, améliorer la vie.

On ne dit jamais assez « je t’aime » à son amoureux, à ses enfants, à ses parents, à ses frères, à ses soeurs, à ses amis, à sa famille, à ses connaissances, à ses inconnus, à soi-même et à son Dieu.

Et si vous preniez l’habitude de vous dire « je t’aime » à vous-même ? Ça vous parait peut-être ridicule, mais en faisant cela, c’est la vie en vous que vous aimez. Je ne vous demande pas d’y croire, mais simplement d’essayer et de voir ce que cela vous procure.

L’amour est et restera sans aucun doute le plus puissant des remèdes. Il n’y a pas une personne qui n’apprécie pas de se sentir aimé, plus vous aimerez, plus vous vous sentirez aimé et plus vous éprouverez de la joie, celle d’exister. L’amour nous rend meilleurs, plus ouvert, plus altruiste, plus respectueux, alors ne vous privez pas de la pratiquer sans cesse.

Je vous propose bien sûr de mettre tout de suite en application l’idée sous-jacente et d’exprimer votre amour à ceux auxquels vous tenez, car la vie passe trop vite.

Que ressentez-vous lorsqu’une personne vous dit, sincèrement cela s’entend, « je t’aime », « j’apprécie ta présence », « je suis très heureux de te connaitre ». Beaucoup de bien n’est-ce pas ?
...

View on Facebook

1 week ago

Jean Marc Henry

la honte d'être un homme sans valeur.

Honte de soi, de son histoire, de son image, de ses origines ou, tout simplement de situations vécues, le sentiment de honte fait souvent figure de choléra dans le panel émotionnel.

J'ai honte d’une humanité qui pratique le génocide, qui ne cesse de guerroyer, qui défaille en permanence, et ne cesse de voir se succéder des hontes historiques : honte de débâcles, de gouvernements, de rancœurs, de ressentiments, (celui-là qui désigne l’incapacité à faire face à sa propre impuissance en humiliant l’autre), les hontes s’enchaînent et se cumulent, tissant autour des mémoires historiques de l’humanité des filets de culpabilité.

Voilà une société qui en vient à culpabiliser les pauvres, qui, préoccupée avant tout de croissance, de performance en oublie de fournir à chacun la possibilité de vivre dignement.
Voilà une société qui sombre dans le mépris de ses pauvres.
Voilà une société de la Honte.

La honte et l'infamie sont le partage de celui qui a oublié tous les services reçus.

N'AYEZ JAMAIS HONTE, DE CE QUE VOUS ÊTES, DE VOS IDÉES ...

La honte est-elle le propre de l’homme ?
...

View on Facebook
=