La liste des conspirations contre l’islam est si longue à citer voici quelques-unes

Si on veut faire une approche sur l’image actuelle de l’islam aux yeux des non-musulmans , il faut d’abord noter que la vraie connotation de la religion islamique se résume aux termes : paix amour et fraternité malgré toutes les différences entre les humains comme a été déclaré par le prophète Mohammed SAW dans son dernier discours d’adieu : « aucun arabe n’a de supériorité sur un non arabe. .. »

Toutefois, depuis les derniers décennies, l’islam a été stigmatisé par les non-musulmans comme étant une religion de violence et terrorisme, cette perception mal déduite est sans doute renforcé par certains musulmans eux-mêmes d’une manière ou d’une autre, ce qui a fait naître ce qu’on appelle aujourd’hui l’islamophobie

*Le berceau de l’islam
La première aube de l’islam est apparu à la Péninsule Arabe, notamment, à la Mecque où il a connu son apogée sur tous les niveaux et par conséquence, la civilisation islamique s’est déployé jusqu’aux quatres continents du monde. A cet époque, la tolérance de l’islam a favorisé la création de différents réseaux de cultures fascinant les intellectuels musulmans, chrétiens et juifs. Il a, effectivement, pu envahir le monde par la beauté de ses prescriptions et principes et surtout par la clairvoyance du prophète SAW comme a déclaré le fameux Lamartine : » philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans image, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà MUHAMMAD ! A toutes les mesures la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ?  »
La civilisation islamique a influencé, au cours de l’histoire, différentes cultures, l’impact de cette puissance à la fois religieuse et politique en plus de l’émulation intellectuelle et morale qu’il a créé a décerné le titre méritoire de l’Age d’or de l’islam.

Néanmoins, cette image semble flétrir au fil du temps, parce que les musulmans ont cessé de présenter l’islam comme il se doit et selon le message de Dieu. La majorité des pays arabes islamiques, surtout les pays du golf, ont contribué à la prostration de l’image de l’islam non seulement par l’abandon de ses valeurs et ses prescriptions essentielles , mais plutôt par leur fendillement avec leurs frères musulmans pour des causes politiques et sociaux économiques.
En connivence avec l’Amérique et certains pays européens, le golf dont l’Arabie Saudi, Qatar, Émirats arabes et d’autres, se sont impliqués dans la corruption politique et religieuse sous l’égide de leurs leaders, princes et gouverneurs, cette corruption se manifeste clairement par multiples crises et affaires , le moins qu’on puisse dire, critiques et polémiques à la fois :

– le contrôle politique qui vise à gérer les décisions et les législations aux profits personnels des dirigeants
– L’emprise sur les fonds monétaires qui s’accumulent pendant les saisons du pèlerinage à la Mecque, qui est normalement, un droit pour tous les musulmans du globe sans exception
Interventions politiques dans les printemps arabes ce qui a empiré la situation de certaines pays qui souffrent encore des révoltes et qui ont provoqué l’indignation des peuples arabes.
les divergences entre les sunnites et les chiites
– L’inégalité des opportunités d’éducation et de l’emploi pour les femmes saoudiennes.
– la dénégation de l’existence d’un grand nombre d’organisations terroristes et criminelles, dont « Daiish  » qui ont eu recours au terrorisme pour faire avancer leurs cause et en retirer profits sous couvert de l’islam.
– Le silence total par rapport aux génocides de Burma, Palestine, Syrie, Irak et d’autre
Et la liste des conspiration contre les arabes est si longue à citer.
Certes, les peuples arabes et musulmans manifestent une grande furie contre les politiques des pays du golf et considèrent cette politique non seulement corrompue, mais aussi une trahison contre les musulmans et l’islam en premier lieu .L’Arabie Saoudite fanfaronne toujours d’être le pays le plus pieux et le plus pratiquant parmi le reste des pays musulmans pour la seule raison que la kaaba et la Mecque se situent dans leur territoire. En réalité, cette flatterie hypocrite reflète la postériorité et le manque de clairvoyance de ce règne qui prétend sa souveraineté sur les pays arabes et islamiques et qui renforce l’égarement de ses leaders et la séparation qu’il impose par ses choix relativement égoïstes.

*L’islamophobie
Cet étymologie fut créé face aux extrémistes et terroristes qui ont prospérés dans certains pays qui les financent pour des causes politiques mais sous couvert religieux. Cette hostilité s’est accentuée comme rejet et discrimination perpétrés contre toute appartenance réelle ou supposée à la religion musulmane, elle s’est évidemment, enracinés dans les esprits des non-musulmans précisément à l’encontre des musulmans immigrés à l’étranger d’autant plus que l’expansion de l’islam dans tous les coins du monde engendre cette stigmatisation sociétal raciste.

*Le futur de l’islam
Le futur de la religion islamique se trouve dans le principe de l’accord des musulmans avec la conception de la loi universelle et la capacité d’appliquer nettement les prescriptions et la « charia  » et donner l’exemple idéal d’un musulman estimé et aimé pour son respect à ses propres origines et valeurs afin de rétablir une coexistence qui a déjà eu lieu pendant l’âge d’or de l’islam. En effet, les musulmans sont appelés à lutter contre toutes formes de violences et caractères extrémistes qui dominent face aux notions de justice, paix et égalité. Le vrai islam est compatible à la paix prouvé par le noble coran : » À vous votre religion et à moi ma religion  » les infidèles

 » Allah ne vous defend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattre pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures car Allah aime les équitables.  » l’eprouvé 8
Pour finir, il faut insister sur le fait que l’approche critique du coran par certains groupes islamistes sont responsables en grande partie de la confusion et le confondement en terme d’explications d’une pauvreté intellectuelle et spirituelle visant essentiellement à servir des intérêts personnels des grands manipulateurs .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 days ago

Jean Marc Henry

Je veux déclarer à tout ce petit monde qui m’entoure, la vie serait d’un sombre. Sans vous autour.

Je pourrais développer une liste de petites (et grandes) choses que l’on ne dit pas assez, que l’on garde pour soi plutôt que de les exprimer ou que l’on ignore tout simplement, pris dans le quotidien. Je préfère me concentrer sur une seule chose que l’on ne dit pas assez : « je t’aime » !

Nous pouvons dire « je t’aime ».

Dire « je t’aime », c’est changer les personnes à qui nous le disons, et donc changer le cours de l’histoire, changer le monde, améliorer le monde, améliorer la vie.

On ne dit jamais assez « je t’aime » à son amoureux, à ses enfants, à ses parents, à ses frères, à ses soeurs, à ses amis, à sa famille, à ses connaissances, à ses inconnus, à soi-même et à son Dieu.

Et si vous preniez l’habitude de vous dire « je t’aime » à vous-même ? Ça vous parait peut-être ridicule, mais en faisant cela, c’est la vie en vous que vous aimez. Je ne vous demande pas d’y croire, mais simplement d’essayer et de voir ce que cela vous procure.

L’amour est et restera sans aucun doute le plus puissant des remèdes. Il n’y a pas une personne qui n’apprécie pas de se sentir aimé, plus vous aimerez, plus vous vous sentirez aimé et plus vous éprouverez de la joie, celle d’exister. L’amour nous rend meilleurs, plus ouvert, plus altruiste, plus respectueux, alors ne vous privez pas de la pratiquer sans cesse.

Je vous propose bien sûr de mettre tout de suite en application l’idée sous-jacente et d’exprimer votre amour à ceux auxquels vous tenez, car la vie passe trop vite.

Que ressentez-vous lorsqu’une personne vous dit, sincèrement cela s’entend, « je t’aime », « j’apprécie ta présence », « je suis très heureux de te connaitre ». Beaucoup de bien n’est-ce pas ?
...

View on Facebook

1 week ago

Jean Marc Henry

la honte d'être un homme sans valeur.

Honte de soi, de son histoire, de son image, de ses origines ou, tout simplement de situations vécues, le sentiment de honte fait souvent figure de choléra dans le panel émotionnel.

J'ai honte d’une humanité qui pratique le génocide, qui ne cesse de guerroyer, qui défaille en permanence, et ne cesse de voir se succéder des hontes historiques : honte de débâcles, de gouvernements, de rancœurs, de ressentiments, (celui-là qui désigne l’incapacité à faire face à sa propre impuissance en humiliant l’autre), les hontes s’enchaînent et se cumulent, tissant autour des mémoires historiques de l’humanité des filets de culpabilité.

Voilà une société qui en vient à culpabiliser les pauvres, qui, préoccupée avant tout de croissance, de performance en oublie de fournir à chacun la possibilité de vivre dignement.
Voilà une société qui sombre dans le mépris de ses pauvres.
Voilà une société de la Honte.

La honte et l'infamie sont le partage de celui qui a oublié tous les services reçus.

N'AYEZ JAMAIS HONTE, DE CE QUE VOUS ÊTES, DE VOS IDÉES ...

La honte est-elle le propre de l’homme ?
...

View on Facebook
=