La liste des conspirations contre l’islam est si longue à citer voici quelques-unes

Si on veut faire une approche sur l’image actuelle de l’islam aux yeux des non-musulmans , il faut d’abord noter que la vraie connotation de la religion islamique se résume aux termes : paix amour et fraternité malgré toutes les différences entre les humains comme a été déclaré par le prophète Mohammed SAW dans son dernier discours d’adieu : « aucun arabe n’a de supériorité sur un non arabe. .. »

Toutefois, depuis les derniers décennies, l’islam a été stigmatisé par les non-musulmans comme étant une religion de violence et terrorisme, cette perception mal déduite est sans doute renforcé par certains musulmans eux-mêmes d’une manière ou d’une autre, ce qui a fait naître ce qu’on appelle aujourd’hui l’islamophobie

*Le berceau de l’islam
La première aube de l’islam est apparu à la Péninsule Arabe, notamment, à la Mecque où il a connu son apogée sur tous les niveaux et par conséquence, la civilisation islamique s’est déployé jusqu’aux quatres continents du monde. A cet époque, la tolérance de l’islam a favorisé la création de différents réseaux de cultures fascinant les intellectuels musulmans, chrétiens et juifs. Il a, effectivement, pu envahir le monde par la beauté de ses prescriptions et principes et surtout par la clairvoyance du prophète SAW comme a déclaré le fameux Lamartine : » philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans image, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà MUHAMMAD ! A toutes les mesures la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ?  »
La civilisation islamique a influencé, au cours de l’histoire, différentes cultures, l’impact de cette puissance à la fois religieuse et politique en plus de l’émulation intellectuelle et morale qu’il a créé a décerné le titre méritoire de l’Age d’or de l’islam.

Néanmoins, cette image semble flétrir au fil du temps, parce que les musulmans ont cessé de présenter l’islam comme il se doit et selon le message de Dieu. La majorité des pays arabes islamiques, surtout les pays du golf, ont contribué à la prostration de l’image de l’islam non seulement par l’abandon de ses valeurs et ses prescriptions essentielles , mais plutôt par leur fendillement avec leurs frères musulmans pour des causes politiques et sociaux économiques.
En connivence avec l’Amérique et certains pays européens, le golf dont l’Arabie Saudi, Qatar, Émirats arabes et d’autres, se sont impliqués dans la corruption politique et religieuse sous l’égide de leurs leaders, princes et gouverneurs, cette corruption se manifeste clairement par multiples crises et affaires , le moins qu’on puisse dire, critiques et polémiques à la fois :

– le contrôle politique qui vise à gérer les décisions et les législations aux profits personnels des dirigeants
– L’emprise sur les fonds monétaires qui s’accumulent pendant les saisons du pèlerinage à la Mecque, qui est normalement, un droit pour tous les musulmans du globe sans exception
Interventions politiques dans les printemps arabes ce qui a empiré la situation de certaines pays qui souffrent encore des révoltes et qui ont provoqué l’indignation des peuples arabes.
les divergences entre les sunnites et les chiites
– L’inégalité des opportunités d’éducation et de l’emploi pour les femmes saoudiennes.
– la dénégation de l’existence d’un grand nombre d’organisations terroristes et criminelles, dont « Daiish  » qui ont eu recours au terrorisme pour faire avancer leurs cause et en retirer profits sous couvert de l’islam.
– Le silence total par rapport aux génocides de Burma, Palestine, Syrie, Irak et d’autre
Et la liste des conspiration contre les arabes est si longue à citer.
Certes, les peuples arabes et musulmans manifestent une grande furie contre les politiques des pays du golf et considèrent cette politique non seulement corrompue, mais aussi une trahison contre les musulmans et l’islam en premier lieu .L’Arabie Saoudite fanfaronne toujours d’être le pays le plus pieux et le plus pratiquant parmi le reste des pays musulmans pour la seule raison que la kaaba et la Mecque se situent dans leur territoire. En réalité, cette flatterie hypocrite reflète la postériorité et le manque de clairvoyance de ce règne qui prétend sa souveraineté sur les pays arabes et islamiques et qui renforce l’égarement de ses leaders et la séparation qu’il impose par ses choix relativement égoïstes.

*L’islamophobie
Cet étymologie fut créé face aux extrémistes et terroristes qui ont prospérés dans certains pays qui les financent pour des causes politiques mais sous couvert religieux. Cette hostilité s’est accentuée comme rejet et discrimination perpétrés contre toute appartenance réelle ou supposée à la religion musulmane, elle s’est évidemment, enracinés dans les esprits des non-musulmans précisément à l’encontre des musulmans immigrés à l’étranger d’autant plus que l’expansion de l’islam dans tous les coins du monde engendre cette stigmatisation sociétal raciste.

*Le futur de l’islam
Le futur de la religion islamique se trouve dans le principe de l’accord des musulmans avec la conception de la loi universelle et la capacité d’appliquer nettement les prescriptions et la « charia  » et donner l’exemple idéal d’un musulman estimé et aimé pour son respect à ses propres origines et valeurs afin de rétablir une coexistence qui a déjà eu lieu pendant l’âge d’or de l’islam. En effet, les musulmans sont appelés à lutter contre toutes formes de violences et caractères extrémistes qui dominent face aux notions de justice, paix et égalité. Le vrai islam est compatible à la paix prouvé par le noble coran : » À vous votre religion et à moi ma religion  » les infidèles

 » Allah ne vous defend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattre pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures car Allah aime les équitables.  » l’eprouvé 8
Pour finir, il faut insister sur le fait que l’approche critique du coran par certains groupes islamistes sont responsables en grande partie de la confusion et le confondement en terme d’explications d’une pauvreté intellectuelle et spirituelle visant essentiellement à servir des intérêts personnels des grands manipulateurs .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 days ago

Jean Marc Henry

Heureusement qu’il y a encore des gens de bon coeur.

Ni brute ni lâche, l’homme véritable veut mettre sa force au service de l’amour. Son cœur aspire à l’aventure, à démontrer sa valeur à travers la conquête d’une belle, ou la défense d’une cause.

L’homme ne peut se réaliser pleinement que lorsqu’il met son bras au service de quelque chose qui le dépasse. Pour atteindre son idéal, il doit combattre, il doit affronter ses peurs et ses démons intérieurs, pour habiter complètement sa vie.

Chacun doit donner ce qu'il a décidé dans son coeur, sans tristesse et sans être forcé. En effet ... Dieu aime celui qui donne de bon coeur, non par obligation.

Importance du cœur : « Il existe dans le corps un morceau de chair qui, lorsqu’il est bon, rend bon le corps tout entier, et lorsqu’il est mauvais, rend mauvais le corps tout entier : c’est le cœur.

« Heureux l’homme qui trouve chez toi sa force : de bon cœur il se met en route. »
...

View on Facebook

2 weeks ago

Jean Marc Henry

Demande leur, c'est quoi aimer?

Ils te répondront qu'aimer c'est aimer l'autre plus que soi, c'est avoir des papillons dans le ventre quand tu le vois, c'est ressentir un grand manque dès qu'il est loin de toi, c'est être heureux par sa simple présence, c'est tout donner sans rien attendre en retour, c'est un don de soi à l'autre, préférer se sacrifier soi que de sacrifier l'autre, c'est lui donner sa vie, vouloir le bonheur de l'autre avant le sien, c'est accepter de souffrir pour que l'autre sois heureux parce que son bonheur c'est Notre Bonheur.

Chacun ira de sa conception de l'amour, mais ne te laisse pas berner, personne ne t'aura répondu. Ils te décriront juste les états dans lesquels l'amour te mets, ses conséquences et ce qu'il implique "des papillons dans le ventre, le manque, donner, se sacrifier, etc..." mais ne te diront pas CE QUE C'EST "AIMER"

Comment définir ce qu'est aimer, on ne peut décrire que ses manifestations, mais c'est presque impossible à définir. Car aimer c'est ressentir. Chercher à définir l'amour c'est comme chercher à définir la peur. Et comment décrire le blanc à celui qui n'as jamais vu...

Mais alors comment peux tu savoir que tu aimes ?
Comment distinguer cet affection profonde, cet attachement, ce lien avec quelqu'un de l'Amour avec un grand A?

Tu te sens bien avec lui, quand il n'est pas là il te manque, quand il te dit des mots doux ça te fais du bien, quand tu as peur il te rassure, quand il va mal tu es triste, quand tu n'as pas de nouvelles tu t'inquiètes pour lui.
Encore une description. Pourrais-ce être celle de l'amour? Oui, mais tout autant que celle d'une forte amitié ou d'un grand attachement. Ne ressentirais tu pas tout cela pour un véritable ami?

Aimer c'est aussi se sacrifier pour l'autre, préférer souffrir que voir l'autre souffrir. Mais tu pourrais souffrir aussi pour un ami ou ta famille aussi, non? Certains sont même comme ça avec tous leurs proches.

Aimer c'est être possessif, être jaloux, vouloir que l'autre soit à nous. Mais certaines personnes aiment veritablement et toute leur vie, sans avoir jamais voulu posseder l'autre. C'est une belle preuve d'amour aussi que de vouloir sa liberté au risque d'en souffrir ou de le perdre.

Il y a autant de façon d'aimer qu'il y a d'histoires d'amour. Mais toutes ont un point commun constant: la souffrance. Ces douleurs qui te transpercent le coeur.

Ne connais pas l'amour celui qui ne connais pas ses saignements.

Souffrir de son absence, souffrir de ne pas lui plaire, souffrir d'être rejeté, souffrir de la peur de le perdre, souffrir de la moindre de ses maladresse, souffrir d'un mot mal interprété, souffrir d'un manque de reconnaissance, souffrir de donner sans recevoir, ou de recevoir sans savoir donner.

Alors pourquoi cherchons nous l'amour si nous savons tous que l'amour rend triste, torture l'esprit et peut abimer l'être?

On dit que l'amour est une maladie. Plus que cela, c'est une Folie. Aimer c'est un état de démence comme la peur, où la raison n'as plus sa place. Et si Aimer n'a rien de logique c'est parce qu'on n'aime pas avec le cerveau, on aime avec le coeur.

Quand tu aimes tu es capable d'actes de folie pour ta moitié. "Je suis fou de toi" a un sens, c'est "je suis prêt à tout pour toi".

Pour ma vie je t aime plus que tout au monde.
...

View on Facebook
=